Forum sur les films d'horreur - L'avenue où l'on rencontre Vampires, Boogeyman's, Monstres et Maître du genre.
 
AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes   Facebook   Boutique   Collection  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Bunny Game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cellophane
Freddy Krueger
avatar

Masculin
Nombre de messages : 303
Age : 206
Localisation : Ici
Film d'Horreur préféré : Dépend des jours...
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Carpenter ou Craven, classique...
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: The Bunny Game   Sam 9 Mar 2013 - 15:30



Réalisé par : Adam Rehmeier
Scénario de : Adam Rehmeier, Rodleen Getsic
Acteurs : Rodleen Getsic, Jeff Renfro, Drettie Page, Gregg Gilmore
Année de production : 2010
Date de sortie en DVD/Bluray en France : 6 mars 2013 (Elephant Films)
Date de sortie au cinéma en France : -
Pays : Etats-Unis
Saga : -

Synopsis

Le parcours autodestructeur de Bunny, une prostituée toxicomane qui erre dans le Manhattan underground, cyberpunk et violent des années 2000, en quête de clients pour satisfaire son addiction aux substances stupéfiantes. Au détour d’une mauvaise rencontre, elle se fait enlever et subit les pires sévices d’un psychopathe qui la met face à ses propres démons.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amatheus.chez-alice.fr
Cellophane
Freddy Krueger
avatar

Masculin
Nombre de messages : 303
Age : 206
Localisation : Ici
Film d'Horreur préféré : Dépend des jours...
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Carpenter ou Craven, classique...
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: The Bunny Game   Sam 9 Mar 2013 - 15:56

A LA CROISEE DES GENRES

Pour qui a vu les films, The Bunny Game pourra faire penser à la suite de The Brave (de et avec Johnny Depp), avoir des résonnances dans le Mulholland Drive de David Lynch, le projet Blair Witch, voire même s’apparenter à un reportage, un clip d’un peu plus d'une heure, ou bien un porno sado-masochiste.
Mais le métrage qui revient le plus à l’esprit reste incontestablement Funny Games de Michael Haneke dont cette version serait le pendant hard.

The Bunny Game est clairement à la croisée de plusieurs genres, sans jamais entrer dans aucun, le rendant parfaitement inclassable.
Ainsi, on a l'impression de visionner un reportage qui montre de façon on ne peut plus réaliste le côté sombre de la vie de prostituée pendant le premier quart d’heure, même si c'est assez poussé dans la mise en scène.
Si ce film devait avoir une étiquette, ce serait celle de "performance"...

DES ACTEURS INVESTIS

D'ailleurs Rodleen Getsic, qui joue Bunny, est présentée sur le net, entre autres, comme une performeuse – probablement uniquement pour ce film. Cependant, cette seule caractérisation définit tout : ce métrage qu’elle a co-écrit et co-produit n’est que cela. Pendant les quatorze jours qu’ont duré le tournage, elle a réellement subi les tortures et humiliations visibles dans cette oeuvre saisissante.
C’est donc son investissement et celui de Jeff Renfro, le psychopathe qui l’a enlevée, qui créent tout le malaise qu’inspire ce film. Le but recherché du réalisateur est donc atteinte et brillamment rendu.

UNE REALISATION IMPRECCABLE

Car s’il n’y avait pas de réel scénario – l’histoire tient aisément sur un timbre-poste : une prostituée droguée qui ne supporte pas ce qu’elle fait est enlevée et torturée – la mise en scène elle, est parfaitement réussie.
Les séquences sont entrecoupées de noir qui nous font oublier le temps, nous perdant dans sa linéarité comme le rappelle Hog, le kidnappeur : "j’ai perdu la notion du temps pour toi".
Le film alterne les scènes lentes et ultra saccadées, nous faisant entrer à la perfection dans l’esprit des personnages (la monotonie du début, les réflexions et souvenirs de Hog, la perte de conscience de Bunny...).
La qualité de la lumière fait aussi de cette oeuvre en noir et blanc, une réalisation parfaitement réussie et rendue à l'écran.

UNE BANDE SON QUI S'ENFONCE DANS LA TETE

De plus, la bande-son peut être elle même considérée comme aussi soignée que la réalisation : la première partie alterne sons d’ambiance et musique hard-rock, reflétant avec pertinence ce que vit Bunny. La seconde n’est quasiment que cris.
En français ou en anglais, ceux-ci vrillent rapidement l’esprit jusqu’à devenir insupportables...

FILM GENIAL OU MAUVAIS ?

On ressort de The Bunny Game totalement lessivé, en se demandant ce que l’on a vu.
Comme une performance, on y comprend ce que l’on veut – ou peut. Rien n’est donné d’autre que la vision de cet enlèvement et ces infâmes tortures.
On pourrait donc conclure que ce long métrage n’a aucun autre intérêt qu'une dénonciation ultime de la violence, voire une façon d’entrer dans l’esprit d’une personne réellement maltraîtée et ressentir ce qu’elle peut ressentir.

The Bunny Game s'avère donc être un véritable film d’horreur (interdit en Angleterre), sans l'aspect distrayant propre au genre avec une authentique et tangible percée dans ce que l’Humanité peut avoir de plus noir.
C'est une incursion aboutie dans la perversité totale, dont on ressort écœuré... ou admiratif.

Pour ma part, quand je repense au film, je me dis que j'ai perdu une heure et quinze minutes à regarder ça... Mais avec un peu de recul, je m'émerveille d'avoir vu un OVNI filmique, comme je n'en avais jamais vu jusqu'ici.
En effet, The Bunny Game offre une expérience unique, parfaitement aboutie et maîtrisée d'un bout à l'autre.
Voilà film qui ne laissera personne dans un entre-deux : soit on adore, soit on déteste, mais on ne peut pas rester indifférent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amatheus.chez-alice.fr
Cellophane
Freddy Krueger
avatar

Masculin
Nombre de messages : 303
Age : 206
Localisation : Ici
Film d'Horreur préféré : Dépend des jours...
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Carpenter ou Craven, classique...
Date d'inscription : 15/05/2011

MessageSujet: Re: The Bunny Game   Sam 9 Mar 2013 - 18:19

Fiche Technique :

Boitier : Classique
Zone : 2
Encodage : AVC 1080P/24 [1.77]
Durée : 75 min
Langue : Français / Anglais
Son : Dolby Digital 5.1

Image

Sur ce point, DVD et Blu-Ray offrent tous deux une bonne qualité.
Cependant, le film étant en noir et blanc, on appréciera plus particulièrement les contrastes et la profondeur offerts par le Blu-Ray.
La réalisation alternant plan ultra-saccadés, flous volontaires, images de grands espaces, le rendu du Blu-Ray n'en est que plus appréciable.

Audio

Le son étant une grande part du film, la bonne qualité est grandement appréciable.
Cependant, DVD ou Blu-Ray, il n'y a pas d'effets de surprise, de murmure ou de grincement à entendre : le film est majoritairement basé sur une musique hard-rock, bruits d'ambiance ou cris.
Si les basses s'entendent bien et si les cris sont particulièrement présents, il conviendra surtout d'avoir de bonnes enceintes.

Les bonus

Dans l'ensemble, le DVD et le Blu-Ray n’offrent que peu de choix.
Outre la bande-annonce épileptique de The Bunny Game, on aura droit à cinq autres bande-annonces, un clip de Rodleen Getsick de presque treize minutes (si on peut appeler "clip" des plans fixes de la chanteuse à la guitare), ainsi qu'un documentaire d’un peu plus de quinze minutes racontant la genèse du projet. C'est d'ailleurs le bonus le plus intéressant car c'est principalement ici qu’on se rend compte qu’ils sont tous, d’un peu à totalement barjes !

Le menu

Étonnement, il diffère sur les deux supports dans la présentation, leur simplicité et leur maniement sont efficaces dans les deux cas.

Sur le Blu-Ray, il est élégant mais étrangement entouré de rouge pour un film en noir et blanc. Au centre de cet entourage, le film défile - ce qui peut être appréciable si l'on veut revenir au menu pendant le visionnage pour changer la piste son puisque le métrage ne s'arrête pas, il continue pendant les manipulations.

Le menu du DVD est quant à lui fait de bande rouge au lieu d'arrondis - sans que le film n'y défile quand on veut revenir au menu.

Seconde différence, le chapitrage : sur le DVD les chapitres (douze au total) sont scindés en deux parties de six, présentés par Hog et son masque, statique et effrayant au milieu de cadres, trois de chaque côté de lui, qui montrent les films animés (bougeant presque trop).

Sur le Blu-Ray, c'est une simple succession de douze nombres. Se placer sur l'un d'eux nous montre la seule image de début de chapitre sans animation aucune.

Note Technique

On a affaire à un travail soigné et réfléchi sur les deux supports qui montrent qu'on ne se moque pas de celui qui achète.
Si le Blu-Ray a l'avantage de l'image et des profondeurs, le DVD aura lui, l'avantage du chapitrage qui reflète plus l'ambiance du film.
Dans les deux cas, on ne sera pas déçu de la qualité.


Dernière édition par Cellophane le Lun 11 Mar 2013 - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amatheus.chez-alice.fr
avragorn
Leatherface
avatar

Masculin
Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : Perigueux (24)
Film d'Horreur préféré : Inferno
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Dario ARGENTO
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: The Bunny Game   Lun 11 Mar 2013 - 15:19

J'ai regardé ce film hier soir et je dois dire que je suis un peu embarrassé, car je trouve que ce film est un grand néant ... l'esthétisme du film (le noir & blanc super arty, la bande son, .....) sert à masquer la pauvreté du film. Ce que je trouve fort inquiétant, c'est que c'est l'actrice principale qui a écrit le scénario ... à croire qu'elle est maso et folle ! En tout cas, faire un film pareil n'est pas un gage de talent car le scénario est d'une horreur sans pareil. Le personnage principal (la prostituée) est déjà au fond du trou au début du film, mais elle va aller encore plus bas au fil du film, il n'y a pas d'âme dans ce film, la prostituée n'a rien d'humain, c'est un objet, un jouet, le routier joue avec elle comme s'il jouait à un jeu vidéo. L’esthétisme rappelle celui des court et moyen-métrages de Kenneth ANGER, mais sans le talent.
Non, franchement non ... je ne trouve rien à sauver dans ce film. Il ne m'a même pas choqué. Je me demande dans quel but il a été fait. Si je peux vous donner un conseil : passez votre chemin .... à moins que vous ne vouliez perdre 1 heure 15 de votre temps !
Si vous décidez de le regarder, je vous souhaite bon courage !

Ma note :
0.5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dandy Kaine
Lucifer
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4181
Age : 30
Localisation : La Chapelle Saint Sauveur
Film d'Horreur préféré : cold Prey
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : John carpenter
Date d'inscription : 04/03/2010

MessageSujet: Re: The Bunny Game   Mer 20 Mar 2013 - 16:42



J'ai essayé de le regarder mais la véritable horreur ici c'est le film.
J'ai arrêter au bout de 30 minutes.
Noir et blanc pour faire " auteur", monté a la nawak dont le réal essayer de donner une sorte de narration, c'est plus mal de têtes qu'autre chose.
Il y a un certains drame dans le regard de la fille qui se shoote a cause de son métier et de ses clients mais au bout d'un moment:

Une fille qui suce, se fait prend par derrière, sniff et tize, se dire que le gars n'a que ça a montrer et le compare a Pretty Woman!!!!
Après y'a la fille dans un camion avec un camionneur chelou, je ne peux juger la suite mais je me tournais tellement les pouces.

Le réal' est fier de dire " film interdit en Angletterre", moi je me demande: est-ce qu'ils l'ont interdit pour ce qu'il raconte visuellement ou pour la qualité cinématographique totalement pitoyable.?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kochkat
Apprenti Démon
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 40
Localisation : Toulouse
Film d'Horreur préféré : Martyrs
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Carpenter
Date d'inscription : 21/03/2013

MessageSujet: Re: The Bunny Game   Sam 30 Mar 2013 - 6:26

Vu hier soir ...

Entièrement d'accord avec les deux posts précédents, ce film (peut-on appeler ça un film ?) est d'une vacuité abyssale.
Il n'y a rien, mais alors rien de rien. Une vague idée du néant cinématographique. C'est la première fois que je vois un truc aussi nul, et pourtant j'en ai vu des pas glorieux.

Au pire, je vais spoiler un peu (mais pour le coup, ça n'a pas d'importance !).
Le film commence par une scène de fellation ... ah. Et donc, c'est la vie d'une prostituée, hein , on se doute qu'elle n'est pas une sainte nitouche ! A quoi sert cette scène d'ouverture si ce n'est provoquer un buzz et se trouver dans la liste des films non X avec scènes non simulées sur Google ? Sans blague, quel intérêt ?
Ensuite, il y a le méchant ... bouh le vilain dont le summum de la vilénie est de porter un masque de cochon, d'utiliser un rasoir (électrique ...) et de marquer au fer ses victimes.

Là, vous me direz : "ah oui, au fer, quand même !". Non, du tout. Le fer est chauffé avec un chalumeau, pas avec des braises. Et puis, quand on veut faire mal, on laisse pas le fer 2s sur la peau, le plus nul des tortionnaires le sait.
Ici, l'actrice voulait probablement se faire un branding, pratique connue dans le milieu du tatouage / piercing. Quitte à en faire un joli (oui, parce que c'est pas un truc affreux que le sadique lui fait), autant mettre ça dans un film !
D'ailleurs l'actrice ... mérite-t-elle cette appellation ? 20 mn de film sont basées sur le "je joue à la poupée", on repassera pour l’identification du spectateur à la victime ... Ne bouge pas, ne te réveille pas même si on te secoue dans tous les sens, ne gémis pas, ne fais rien, quoi. En même temps, quand on ne sait pas jouer, il vaut mieux ne rien faire, pas con.

Bref, ce film ne vaut pas la peine de perdre 1h15. Et pour reprendre l'avis de Dandy Kaine, je pense que nos amis anglais, qui sont des gens de goût, ont interdit le film pour des simples raisons de qualité, impossible autrement. Passez votre chemin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kochkat-menfin.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Bunny Game   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Bunny Game
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Bunny Game
» The bunny game (2010)
» phoenix rc + game commander 6voies
» TGS=Toulouse Game Show
» [DD4] Game Days du 21 août et du 11 septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avenue De L'Horreur :: Les films d'horreur :: Inclassables du genre-
Sauter vers: