Forum sur les films d'horreur - L'avenue où l'on rencontre Vampires, Boogeyman's, Monstres et Maître du genre.
 
AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes   Facebook   Boutique   Collection  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des monstres attaquent la ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Billy Loomis
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3654
Age : 36
Localisation : Woodsboro (où dans le 59)
Film d'Horreur préféré : HALLOWEEN
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : John Carpenter
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Des monstres attaquent la ville   Lun 18 Aoû 2008 - 13:42


DES MONSTRES ATTAQUENT LA VILLE (Them !) - 1954

Réalisateur : Gordon Douglas
Acteurs : James Whitmore, Edmund Gwenn, Joan Weldon, James Arness,
Onslow Stevens...

L’histoire : Suite à une explosion atomique, des fourmis géantes apparaissent dans le désert du Nouveau-Mexique quelques années plus tard…







Avant que la Tarentule géante (Tarantula) vienne semer la pagaille dans le charme des années 50, il y a eu les fourmis !
Des monstres attaquent la ville s’avère être un bon film du genre. Sa banalité restera le fait que la cause du phénomène est la conséquence de la bombe atomique. Posant ainsi la question : A force de s’amuser avec, que peut-il nous arriver ?

Le film propose donc ici une hypothèse… Revoir ou découvrir ce film aujourd’hui est toujours agréable, il ne manque pas de qualité.
Une première partie qui privilégie la suggestion et qui s’attarde plus sur l’enquête policière après la découverte de corps et d’une petite fille pétrifiée en plein désert. Dès le départ nous sommes pris dans l’histoire où l’on imagine à quoi ressemble ces bêtes. Gordon Douglas parvient à créer un suspense efficace et réussit à inquiéter le spectateur avec l’étrange son qu’émette les fourmis, suffit de voir la réaction de la petite fille pour s’imaginer le pire et là, nous n’avons encore rien vu !

S’en suivra plus tard, la théorie du scientifique, l’odeur de l’acide formique qui est présente sur chaque lieu des crimes, les empreintes laissées : des fourmis géantes pourraient être responsable ! La preuve de tardera pas à arriver lorsque que l’équipe d’enquêteur sera confrontée à l’une d’elles.
La seconde partie s’intéresse donc à cette réalité, il est temps d’agir en invitant l’Armée pour défendre la race humaine, le schéma classique…
Dans l’ensemble le film est correct, bien que l’on observera quelques longueurs dans la seconde partie, Gordon Douglas n’oubliant pas l’enquête entre deux attaquent qui à tendance à couper le rythme.

Mais venons en à l’essentiel, les fourmis ! Comme pour Tarantula, celles-ci sont réussis et l’effet fonctionne encore de nos jours, le réalisateur reste modeste et réussit à convaincre en dévoilant ses insectes géants en plusieurs parties, rarement en plan large (Spielberg l’a fait avec son requin 20 ans après !). Ajouté à cela le charme de l’époque, un beau noir et blanc, un bon casting, une réalisation maîtrisé et un message très bien retransmit.

Les amateurs des films fantastique / Sc-Fiction des années 50 comme moi y trouveront certainement leur compte. Wink

4


Dernière édition par Billy Loomis le Jeu 12 Avr 2012 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
bikinikill
Lucifer


Masculin
Nombre de messages : 2184
Age : 111
Localisation : Ma maison
Film d'Horreur préféré : Halloween
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : Carpenter
Date d'inscription : 23/02/2012

MessageSujet: Them ! (Des Monstres Attaquent La Ville)   Mer 11 Avr 2012 - 20:54


Réalisé par Gordon Douglas
Avec James Whitmore, Edmund Gwenn, Joan Weldon, James Arness, Onslow Stevens
Etats-Unis
1954 – 1h34

Synopsis

Tout commence en plein cœur du désert du Nouveau-Mexique, à l'endroit où eurent lieu les premiers essais nucléaires. Un shériff et son adjoint sont témoins de faits étranges et inexpliqués. Ils ne tardent pas à découvrir l'horreur : un nid de fourmis géantes issues de mutations, qui menacent d'envahir le pays, mais aussi la terre toute entière. Commence alors une lutte acharnée...
Mon avis

1954. La Guerre Froide bat son plein et la peur du nucléaire cristallise toutes les angoisses du monde face aux superpuissances des deux blocs qui agitent le spectre de la menace atomique à tout-va. Le contexte était donc idéal pour que les cinéastes américains mettent en image les peurs de la plupart des population prises en étau dans une crise politique qu'elles ne comprennent pas vraiment.
C'est à cette période-là que sort Them !, un film de Gordon Douglas (Dick Tracy, Fort Invincible, Young At Heart…) avec James Whitmore (Rawhide, La Planète Des Singes…), Edmund Gwenn (Hills Of Home, Thunder In The Valley) et Joan Weldon (So This Is Love) qui relate l'histoire d'une attaque de fourmis géantes sur Los Angeles suite à des retombées radioactive dans le désert…

Premier film du genre à sortir sous le giron de Warner Bros, le long métrage dispose d'un bon petit budget pour l'époque qui lui permet d'avoir des vraies scènes d'extérieur et des décors dignes de ce nom.
Pourtant, malgré une assise financière assez solide, la Warner retirera ses billes au dernier moment d'une sortie en 3D Technicolor initialement prévue (c'est pourquoi seul le titre Them ! est en rouge lors du générique, alors que le film est en noir et blanc).
Malgré ce coup dur inattendu pour toute l'équipe, le film ne va cependant pas trop souffrir de ce revirement artistico-financier de dernière minute de la part de producteurs frileux, et va directement se concentrer sur l'essentiel : l'action et l'épouvante.
De ce fait, Them ! va tout de suite rentrer dans le vif du sujet en mettant l'accent sur les attaques des fourmis géantes dès les premières minutes du film.
De plus, les techniques de cadrages sont par nature aussi très dynamiques – car prévues pour la 3D, je le rappelle… – et donneront pas mal de force aux incartades meurtrières des fourmis (la scène des squelettes dans l'antre des insectes géants…), ainsi que lors nombreux face-à-face hommes / fourmis etc.
Mais derrière toute cette surenchère d'action a priori basse du front, le scénario de Ted Sherdeman et George Worthing Yates (adapté par Russell S. Hughes) va prendre toute son ampleur, en mettant en avant des personnages très travaillées (le sergent Ben Peterson, le professeur Harold Medford ou sa fille Patricia qui arrive à faire sa place au beau milieu de toute cette testostérone) et en laissant entrevoir quelques petites paraboles bibliques bien trouvées pour l'époque (le parallèle entre la guerre nucléaire et l'apocalypse, l'attaque de Los Angeles – la cité des anges – par toute une colonie de fourmis etc.).

Avec son parti pris ouvertement catastrophique basé sur l'action, Them ! va aussi développer pas mal d'aspects angoissants qui feront école des décennies plus tard (les scènes dans les bas fonds de Los Angeles ont inspiré Ridley Scott pour Alien), contrebalancés par des notes d'humour plutôt bienvenues (le professeur Medford semble toujours à côté de la plaque lorsqu'il évolue au contact des autres…).
Bref, le long métrage réussit le tour de force de brasser les styles et de faire évoluer ses ambiances avec cohérence de façon à ne jamais perdre l'attention du spectateur, et garder sa formidable dynamique.
Il faut dire aussi que les acteurs principaux maîtrisent leur sujet et arrivent sans peine à se mettre au niveau de l'excellente réalisation de Gordon Douglas et de son découpage rythmé.

Ceci étant, à y regarder de plus près (et avec un recul de pas loin de 60 ans), on va rapidement s'apercevoir que Them ! n'est pas seulement qu'un pamphlet anti militariste basique comme on peut le penser de prime abord, mais aussi une véritable interrogation sur l'utilisation abusive du nucléaire par l'Homme (le long métrage sera le premier à parler ouvertement de la bombe nucléaire envoyée 9 ans auparavant au Japon) et des ravages causés par les radiations sur la nature (les fourmis deviennent géantes et se placent ainsi en haut de la chaîne alimentaire), mais aussi sur le climat (les tempêtes dans le désert etc.).
De plus, Them ! va aussi mettre en relief la place de l'homme en tant qu'individu dans la société moderne dans laquelle il évolue et faire le parallèle entre le mode de vie de la fourmi au sein de sa colonie qui réfute le concept d'individualisme au profit du "collectivisme". Le spectre de la guerre froide via l'antagonisme capitaliste / communisme est plus que criant…
Mais plusieurs niveaux de lectures s'offrent aussi au spectateur dans la mesure où Them ! va également laisser entrevoir en filigrane, les travers du gouvernement américain et de sa technocratie (un peu comme The Thing From Another World, 3 ans plus tôt) et ce, de manière très subtile (le Maccarthysme a la peau dure outre-Atlantique…).
En effet, les personnages principaux appartiennent tous à différentes organes étatiques (le FBI, la police, le département des sciences, l'armée etc.) et font une confiance totale à leur hiérarchie pour contrôler cette invasion de fourmis géantes. Mais derrière cette "foi" aveugle dans le gouvernement US, Gordon Douglas va pointer la difficile inertie des instances bureaucratiques et de ses procédures. Une manière très habile de fustiger le sentiment de toute puissance d'un gouvernement face à un danger qu'il ne maîtrise pas vraiment et de mettre dos à dos bloc de l'est et bloc de l'ouest. Le colosse aux pieds d'argile est-il vraiment dans le camps adverse... ?

En fin de compte, Them ! s'avère être un film intéressant à plusieurs niveaux et qui ne se résume pas seulement à un "simple" film de monstre. Mélangeant habilement action, horreur, angoisse et comédie, le métrage de Gordon Douglas s'impose comme une indéniable réussite du genre, beaucoup plus intelligente et profonde qu'il n'y paraît.
Ainsi, à partir de 1954, on ne comptera plus les films de monstres mutants liés à des radiations nucléaires (Godzilla sortira 5 mois plus tard au Japon) qui feront les beaux jours de la SF, mais aucun ne pourra vraiment concurrencer Them !, le premier d'une loooooooongue lignée de bestioles géantes (des araignées, des vautours, des crabes…)

5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Loomis
Modo
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3654
Age : 36
Localisation : Woodsboro (où dans le 59)
Film d'Horreur préféré : HALLOWEEN
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : John Carpenter
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Des monstres attaquent la ville   Dim 16 Déc 2012 - 18:00

Le film sera diffusé ce soir sur Arté à 22h30 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://holy-moviesblog.skyrock.com/
Wayne Fletcher
Leatherface
avatar

Masculin
Nombre de messages : 409
Age : 52
Localisation : Le sud de la France
Film d'Horreur préféré : Pillow of Death
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : William Castle
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Des monstres attaquent la ville   Lun 1 Juin 2015 - 13:35

Beaucoup ont voulu imiter le travail de Gordon Douglas sans trop jamais y parvenir, voici l'un film qui devrait entrer aux panthéons des films cultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnStevenson
Dracula
avatar

Masculin
Nombre de messages : 784
Age : 25
Localisation : Station Polaire #31, Antarctique
Film d'Horreur préféré : The Thing
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : John Carpenter
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Des monstres attaquent la ville   Ven 5 Juin 2015 - 9:34

Je me rappelle l'avoir vu quand il était passé sur Arté grâce au message de Billy. Un classique !

_________________
"What scares me is what scares you. We're all afraid of the same things. That's why horror is such a powerful genre. All you have to do is ask yourself what frightens you and you'll know what frightens me" John Carpenter

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://films-horreurs.skyrock.com/
Wayne Fletcher
Leatherface
avatar

Masculin
Nombre de messages : 409
Age : 52
Localisation : Le sud de la France
Film d'Horreur préféré : Pillow of Death
Maitre de L'Horreur préféré (réalisateur) : William Castle
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Des monstres attaquent la ville   Ven 5 Juin 2015 - 9:38

JohnStevenson a écrit:
Je me rappelle l'avoir vu quand il était passé sur Arté grâce au message de Billy. Un classique !
Excellentissime Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des monstres attaquent la ville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des monstres attaquent la ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des monstres attaquent la ville
» Kinshasa est AVANT DERNIERE ville la moins sûre
» [Disney's Hollywood Studios] Coaster Monstres & Cie (20??)
» Un justicier dans la ville, le remake
» papa monstre et bébés monstres!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avenue De L'Horreur :: Les films d'horreur :: Années 50 et 60-
Sauter vers: